Le groupe
Biographie :

Carcariass est un groupe de death metal technique et mélodique formé en 1994. Le line-up actuel est composé de Pascal Lanquetin (guitare / clavier), Raphaël Couturier (basse), Bertrand Simonin (batterie) et Jérôme Thomas (chant). Le nom Carcariass vient du nom latin du grand requin blanc, Carcharodon Carcharias. En 1997, le groupe enregistre son premier CD de 9 titres : "Hell On Earth". En 2002, l'album "Killing Process" est distribué par Adipocere Records et est enregistré au LB Lab près de Lille par Stéphane Buriez. En Janvier 2004, Jérome Lachenal rejoint le groupe comme second guitariste. Le groupe joue en France et en Europe avec Cradle Of Filth, Impaled Nazarene, Sadist, Alastis... "E-Xtinction" sort en Juin 2009 chez Great Dane Records, un album mélodique, technique comportant 12 titres dont 8 instrumentaux. Ils font leur retour en 2012 après quelques années d’absence avec "Hell And Torment", reprenant leurs deux premiers albums remasterisés et incluant quelques titres bonus. Fin 2019, le groupe sort son cinquième album intitulé "Planet Chaos". Jérôme Thomas du groupe suisse Science Of Disorder est venu chanté sur tout l'album qui a été enregistré et mixé au Dowtone Studio à Geneve (Suisse) par Drop (guitariste de Samael et Sybreed), le mastering a été réalisé au Fascination Street Studio en Suède par Jens Bogren (Arch Enemy, Amon Amarth, Symphony X, Sepultura...).

Discographie :

1994 : "Ancestral War" (Démo)
1996 : "Hell On Earth"
1998 : "Sideral Torment"
2002 : "Killing Process"
2009 : "E-Xtinction"
2012 : "Hell And Torment" (Compilation)
2016 : "E-Xtinction" (Réédition)
2020 : "Planet Chaos"


Les chroniques


"Planet Chaos"
Note : 19/20

Dix ans que Carcariass n'avait pas sorti de nouvel album, autant dire que "Planet Chaos" était attendu ! Il est enfin là et le groupe n'a pas pris son temps pour rien puisque la bête affiche soixante-huit minutes au compteur pour treize nouveaux morceaux. Comme les précédentes rééditions, l'album sort chez Great Dane Records et devrait donc rassasier ceux qui trépignaient à l'idée d'écouter enfin ce nouveau mastodonte.

Des arrangements et orchestrations nous accueillent à l'entame de "Solar Invasion" posant une ambiance typée science-fiction avant que les guitares n'arrivent et balancent des mélodies spatiales qui laissent penser d'entrée de jeu que ce nouvel album va être riche et profond. Ce premier morceau est un peu plus direct que ce à quoi le groupe nous avait habitués mais présente des ambiances prenantes construites à partir de mélodies qui deviennent plus dissonantes et sombres en deuxième partie de morceau avec comme de coutume chez Carcariass un excellent solo. Une entrée en matière plutôt efficace et accrocheuse en tout cas qui nous fait dire que le groupe ne s'est pas tourné les pouces pendant dix ans. On retrouve le Carcariass que l'on connaît mais avec un côté musique cinématique plus prononcé, des ambiances encore plus évocatrices qu'auparavant et donc une musique encore plus maîtrisée qui monte clairement d'un cran sur ce "Planet Chaos" !  "Ultimate Escape" nous prend par les tripes et nous emmène dans l'univers que le groupe a créé autour de ce nouvel album. Carcariass s'est transcendé ici et si l'on retrouve toutes les caractéristiques typiques de sa musique, on lui trouve un visage qu'il ne nous avait encore jamais montré. Son death technique teinté de thrash se fait ici plus accrocheur, plus chargé émotionnellement, plus évocateur. Les derniers irréductibles qui pouvaient buter sur la musique du groupe en la trouvant trop stérile à leur goût vont en être pour leur frais puisque "Planet Chaos" est l'album le plus vivant et le plus varié du groupe. Je ne sais pas ce qu'ils ont mangé ces dernières années mais bordel ils sont revenus en forme les bougres !

Les mélodies ont toujours été un des points forts de Carcariass mais sur "Planet Chaos" on atteint un autre niveau et à peine a t-on le temps de se dire que tel morceau nous a mis sur le cul que le suivant nous souffle juste après ! "Genetic Conformity" nous fait entendre une mélancolire inhabituelle pour le groupe mais balance pour le coup des lignes de chant et des mélodies magnifiques et là encore très prenantes. "Planet Chaos" montre un Carcariass moins froid que par le passé et bien plus porté sur les émotions et il faut dire que ce nouveau visage va très bien au groupe tant l'album ne souffre d'aucun temps mort et nous balance des baffes à répétition. Les sonorités utilisées sur ce nouvel album sont plus variées et le spectre sonore visité bien plus large, les riffs de "Saturn Vision" flirtent même carrément avec le heavy prog avec même des relents maideniens dans certaines mélodies ! Quant à "Psychotic Starship", ce sont les ambiances atmosphériques qui surprennent avec là encore une mélancolie surprenante chez Carcariass. Bref, vous l'aurez vite compris, la musique du groupe n'a jamais été aussi riche, aussi profonde, variée et émotionnellement puissante. L'équilibre entre les morceaux instrumentaux et les autres est bien géré aussi puisque l'on y trouve six moceaux instrumentaux sur treize, de quoi satisfaire à peu près tout le monde. Le côté très technique du groupe est d'ailleurs plus discret sur ces nouveaux morceaux ou du moins mieux intégré dans des compositions plus accrocheuses faisant la part belle à des ambiances assez impressionnantes (oui, je me répète mais le boulot qui a été fait là-dessus par rapport aux albums précédents me scotche).

Pour faire simple, Carcariass vient de revenir avec une tuerie tout simplement ! Cybion est sans conteste leur meilleur album et contient tout ce qui nous a accroché dans la musique du groupe depuis les débuts mais en version Monsieur Plus à tous les niveaux. Les influences sont plus variées, les ambiances plus prenantes et les émotions prennent plus de place que sur les précédents albums. On aura certes attendu dix ans mais vu la claque que met ce nouvel album, on se dit que cela valait vraiment la peine de patienter un peu !


Murderworks
Janvier 2020




"E-Xtinction"
Note : 17/20

Après avoir réédité "Hell On Earth" et "Sideral Torment" sur la compilation "Hell And Torment", puis "Killing Process", Great Dane Records réédite fort logiquement le dernier album en date de Carcariass à savoir "E-Xtinction". Et même si les amateurs doivent surtout attendre un nouvel album de pied ferme, ces rééditions font plaisir et permettent de se procurer des albums qui devenaient parfois compliqués à trouver.

Pour ceux qui seraient passés à côté de ces vétérans du death technique français Carcariass c'est en grande partie instrumental, en gros sur cet album on est sur du 50/50 (les quatre morceaux qui contiennent du chant sont disponibles en versions instrumentales en fin d'album). Et si le groupe peut se permettre cet exercice de style, c'est parce que ces composition sont d'une solidité à toute épreuve, plus le temps et plus cette affirmation se confirme d'ailleurs. Car la musique du groupe évolue à chaque album tout en restant dans le même moule, on retrouve la patte très mélodique et technique de Carcariass à chaque fois mais plus on avance dans la discographie et plus les morceaux sont maîtrisés et accrocheurs. Ce n'est donc pas étonnant que l'on se prenne une claque dès le début de "Chaos And Decay" qui ouvre "E-Xtinction". Ces gars-là ont un sens de la mélodie effrayant qui fait que malgré le haut niveau technique affiché chaque morceau trouvera toujours un moyen de vous accrocher l'oreille, que ce soit par les riffs et la rythmique ou les soli et la mélodie. Le headbanging est systématique et les mélodies sont en général à se taper le cul par terre. Nous ne sommes pas ici chez des adeptes de la vitesse extrême et du shred à tout-va, Carcariass a l'habitude d'agrémenter son death de pincées de thrash et privilégie systématiquement l'efficacité à l'esbroufe. Pourtant il y aurait largement de quoi épater la galerie, que ce soit les soli de guitare ou cette basse en introduction de "Domination" !

Il y a toujours un côté presque éthéré dans les mélodies de Carcariass, un petit quelque chose de mélancolique aussi assez surprenant pour du death metal même si dans une certaine mesure c'est un peu ce que faisait aussi Cynic sur "Focus". La forme est tout de même très différente et Carcariass sort les crocs de temps en temps, notamment sur "Threshold To Madness" qui effectivement rend fou avec ses rythmiques imparables et ses mélodies limite Maidenesques par moments ! En fait, Carcariass en général et cet album en particulier sont de véritables odes à la guitare, même si les autres instruments ont la place de s'exprimer ce sont les parties de guitare qui donnent le tournis et qui font un ravage. Amateurs de six cordes (ou sept, ou huit même maintenant chez certains) ce groupe est pour vous, il y a tellement de passages affolants à ce niveau que ce serait trop long d'en faire la liste. Niveau production, l'album a été fait au LB Lab de Stéphane Buriez donc vous vous doutez bien que ça sonne. En y réfléchissant, c'est même dingue que le groupe ne jouisse pas d'un statut plus important, peut-être est-ce dû au fait que les sorties de ses albums sont assez espacées. "E-Xtinction" date d'ailleurs déjà de 2009 et je ne serais pas contre une nouvel album pour ma part.

Bref une réédition indispensable pour tous ceux qui n'ont pas encore "E-Xtinction" et qui aiment le death technico-mélodique. Carcariass a prouvé depuis longtemps déjà qu'il était le patron dans ce domaine en France et si le groupe se sent l'envie de sortir un nouvel album un jour, qu'il ne s'en prive pas.


Murderworks
Mars 2017




"Hell And Torment"
Note : 14/20

Trois ans après leur quatrième album "E-Xtinction", Carcariass est de retour avec un nouvel opus, "Hell And Torment". A cette occasion, le groupe n’a pas fait les choses à moitié puisqu’il nous propose un superbe coffret double CD dont l’artwork de la pochette est très réussi, le tout sorti chez Great Dane Records. Ce dernier contient les deux premiers albums du groupe, "Hell On Earth" et "Sideral Torment", sortis respectivement en 1997 et 1998, entièrement remasterisés et incluant des titres bonus extraits de la démo "Ancestral War" sur le premier CD, ainsi que des titres live enregistrés à Orléans en 2004 sur le second. Alors qu’a à apporter de plus cette nouvelle galette à la discographie de Carcariass ?

Première chose à noter : la qualité sonore sur "Hell And Torment" s’est sensiblement améliorée par rapport aux "Hell On Earth" et "Sideral Torment" originels, remastering oblige, le son est ainsi excellent. Mais cela n’altère en rien à l’appréciation et à l’écoute des titres d’origine, au contraire, le côté "old school" est toujours présent ici. De plus, chaque instrument se différencie les uns des autres et le son est clair et ultra propre, que demander de plus ?

Le premier CD se compose de l’intégral du premier opus du combo franco-suisse "Hell On Earth", qui démarre sur ce titre éponyme d’ailleurs à majeure partie instrumental, nous mettant dans le bain d’entrée de jeu. Le style brutal death technique propre à la musique de Carcariass a fait toute sa renommée, et en fait une valeur sûre du genre parmi la scène metal française depuis une vingtaine d‘années, chacun de leur album étant considéré de qualité. Les morceaux sont très travaillés, on ne s‘ennuie pas un instant à l‘écoute de ceux ci, dommage qu‘on entende si peu parler de ce groupe. Me voilà à réécouter un "Hell On Earth" tout en brutalité et technicité, où se mêlent riffs ultra accrocheurs et solos à tendance heavy, contrastant avec un chant guttural et une batterie puissante. De plus, la basse est très présente et ressort très bien sur "Children Slave" et "Dream Of Space" notamment. Et quel plaisir que de réentendre ces morceaux de cette époque à la fois si proche et si lointaine qu’était les 90’s !! Trois titres complètent ce cd avec des morceaux issus de la démo "Ancestral War" sortie en 1994, à savoir l’excellent "No One Will Survive", "Fanatic" et "Ancestral War". Démo que je ne connaissais pas pour ma part, l’occasion donc de découvrir trois des pistes qui la composent sur les cinq, ou de les redécouvrir pour les connaisseurs de l’entière discographie de Carcariass.

Le second CD contient quant à lui l’intégralité du deuxième album des franco- suisses "Sideral Torment". Un album qui tranche avec le précédent, beaucoup plus mélodique et moins brutal, malgré le chant guttural toujours présent. On découvre au fil des titres des passages teintés de heavy aux solos typiques au genre, des sonorités plus "thrashisantes" sur les riffs notamment, le tout associé à une musique toujours plus technique et efficace. Certains titres se démarquent des autres tels que "Roman Hegemony" et ses solos ultra efficaces ou "Led By Ignorance". Quatre titres bonus de live enregistrés à Orléans en 2004 accompagnent ce "Sideral Torment" remasterisé. "Killing Process", "Burn In Peace" et "Winds Of Death" sont tous trois tirés de l’album "Killing Process" sorti en 2002, le dernier "Sideral Torment" est éponyme à l’album ici présent. La qualité sonore n’est, pour les pistes live, pas des plus excellentes, voire même plutôt brouillonne, mais le contexte s’y prête et l’on ne peut vraiment en tenir rigueur, le son en concert n’étant souvent pas comparable à celui d’un album studio.

Alors certes, ce "Hell And Torment" n’apporte en effet pas grand-chose de plus à la discographie du groupe, mais pour ceux et celles ne possédant aucun des dits albums remasterisés, à savoir "Hell On Earth" et "Sideral Torment" (dont les versions originales ne sont d’ailleurs plus trouvables), ou ne connaissant pas encore Carcariass, voilà une belle occasion de les (re) découvrir et de se jeter sur ce superbe produit digipack de qualité, et de se mettre dans les esgourdes une bonne partie de la panoplie musicale de Carcariass, une valeur sûre de la scène brutale death technique française. On espère que ce double coffret réédition laisse présager un éventuel nouvel album dans les années à venir, ainsi que de nouveaux titres, pourquoi pas ?


Alexandra
Mars 2013




"E-Xtinction"
Note : 14/20

Ceux qui aiment le metal bien composé avec des musiciens savant manier le manche (booh...) trouveront leur bonheur avec ce nouvel album de Carcariass. "E-Xtinction" comporte 12 morceaux dont 8 chansons sont instrumentales (les mêmes que les autres mais sans le chant, je comprends pas bien, enfin soit). Musicalement c'est riche à souhait, passant aisément de mélodies ravageuses à des riffs en sacade, hachés, donnant une bonne petite dose d'agressivité non négligeable ; agressivité qui d'ailleurs manque un peu à cette formation mais bon, avec les Français ne cherchez pas du blast à tout va mais plutôt une sacrée démonstration de technique et surtout de feeling. Carcariass se situe plutôt dans un "esprit" et je dis bien "esprit" heavy / ambiant que celui du gros death de brute et ce même si je qualifierais leurs style de thrash mélodique et parfois death. Le côté death est essentiellement amené par un chant discret et des plus classiques mais j'aime bien cette voix un peu passe-partout (pas le nain, hein !). On en prend plein la gueule de riffs techniques et bandants, ce qui fait la force de ce groupe déjà bien connu... mais pourquoi avoir foutu huit instru' (comme dit précédemment : les mêmes chansons mais sans les paroles) ? Un manque d'inspiration ? Souci de remplissage ? Ou un concept d'album un peu à la ramasse ? Bref c'est un peu con je trouve mais bon pourquoi pas ?! Carcariass continue certes sur sa lancée et prouve encore une fois son savoir-faire qui est indéniable, ce sont des musiciens hors pair qui composent de bonnes chansons et surtout qui maîtrisent grave (un véritable plaisir) ; mais qui au final proposent trop peu de nouveaux morceaux et même si ce "E-Xtinction" renferme d'excellentes choses, je trouve dommage de vouloir faire du remplissage inutile en y ajoutant de l'instrumental à profusion, à ce moment-là j'aurais plutôt misé sur un EP.


Julien
Avril 2010


Conclusion
Le site officiel : www.carcariass.com