Le groupe
Biographie :

Gomorra est un groupe de heavy / power metal suisse formé en 2019 (anciennement The Gonorrheas et Gonoreas) et actuellement composé de : Nico Ardüser (basse / Atlas & Axis, Pater Iltis), Stefan Hösli (batterie / ex-Gonoreas, ex-Green Labyrinth, ex-Drunken Warlock), Dominic Blum (guitare / Judge Minos, ex-Comaniac), Damir Eskić (guitare / Destruction, ex-Gonoreas) et Jonas Ambühl (chant / Atlas & Axis, ex-Firesnake, ex-Gonoreas). Gomorra sort son premier album, "Divine Judgement", en Mai 2020 chez Noble Demon.

Discographie :

2013 : "Unearthly Monument"
2016 : "Spawn Of Misanthropy" (EP)
2020 : "Sermon Of Apathy"


La chronique


Il ne va pas sans dire que ce premier album des Suisses de Gomorra démarre sur les chapeaux de roues avec l’éponyme "Gomorra" qui laisse présager un thrash metal intelligent, proche de Watchtower, les prouesses techniques un tantinet moins intenses par contre. Le tout se poursuit sur la frénétique "Flames Of Death", laquelle démontre l’étendue du talent des guitaristes à produire d’étourdissants riffs. Vocalement, Jonas Ambülh s’époumone sans vergogne n’hésitant pas à pousser bien haut la note dans les aiguës.

Thrash certes mais flirtant dans les bras du power metal, Gomorra rappelle dans ses moments plus lents, mais malgré tout pesants, les Brainstorm et Symphorce de ce monde. Sans pour autant être décevante, cette approche se heurte à celle entendue en début d’album, où l’espoir d’un niveau d’originalité élevé s’amenuise avec des morceaux de facture plus traditionnelle. Le retour aux hostilités s’inscrit dans l’excellente "Brother We’re Damned", avec un amalgame entre une section rythmique rapide et une ligne vocale lente et appuyée, démontrant à nouveau l’étendue vocale de Ambülh.

"The City Must Fall" est pout moi la représentation exacte de ce qu’est la musique de Gomorra. Un mur de guitare appuyé par une section rythmique dynamique, le tout chapeauté par les cris d’Ambülh. Avec ce morceau de première qualité, on en vient à oublier les pièces plus ordinaires et au final nous avons ici affaire à un album bien ficelé. Les amateurs de guitare et de solos à n’en plus finir se doivent d’écouter avec attention cet album, tant la six-cordes n’aura jamais autant été mise de l’avant. Produit par P.O. Pulver (responsable de l’excellent son derrière Destruction, Burning Witches et Nervosa, pour ne nommer que ceux-ci), le groupe s’est assuré d’un son à la hauteur des ambitions de l’album. Le tout demeure moderne sans pour autant renier les célèbres productions du Big Four du thrash.

Il serait bien dommage que Gomorra ne s’en tienne qu’à ce seul album et souhaitons-nous, amateurs de thrash et de power metal, que le groupe soit là pour durer.


Mathieu
Octobre 2020


Conclusion
Note : 16/20

Le site officiel : www.facebook.com/gomorraband