Le groupe
Biographie :

Dès 2005, le premier album autoproduit du groupe de heavy metal francilien Hevius, "Derrière La Lumière", séduit l’auditoire par ses rythmes énergiques mais accessibles, ses lignes mélodiques fortes, sa voix claire et ses paroles poétiques chantées en français. Le groupe écume alors les scènes parisiennes et ouvre notamment pour Sabaton. Après quelques changements de line-up entre 2008 et 2013, Hevius affirme son style heavy metal et renforce son côté espiègle. En 2020, armé de son nouvel album "Millénaire", Hevius se lance à la conquête de la scène metal francophone. "Millénaire" est autoproduit, mixé et masterisé par Mathieu Desjardin, et est distribué par Season Of Mist via Ellie Promotion

Discographie :

2005 : "Derrière La Lumière"
2020 : "Millénaire"


La chronique


Il y a des groupes dont la persévérance est incontestable et Hevius en fait clairement partie puisque le groupe nous livre son deuxième album, "Millénaire", quinze ans après le premier ! Les choses de la vie étant ce qu'elles sont, il aura fallu tout ce temps au groupe pour revenir mais comme on dit, mieux vaux tard que jamais.

Hevius pratique un heavy metal dans la plus pure tradition et intégralement chanté en français, ce qui ne manquera pas d'en défriser quelques uns. Pour situer un peu la bête, les influences affichées sont celles d'Iron maiden, Stratovarius, Freedom Call, Gloryhammer et Helloween. Donc un heavy puissant, mélodique aux accents épiques et accrocheurs. On retrouve effectivement dès le morceau-titre qui ouvre l'album des harmonies et des mélodies proches de Maiden et un tempo assez nerveux sans verser dans le speed pour autant, qui évoque plus Helloween. Pour autant, ces influences ne se font jamais trop pesantes et Hevius nous fait un heavy metal certes très classique mais plutôt efficace. On note bien quelques longueurs mais sur un album de soixante-six minutes c'est assez fréquent et peu de groupes arrivent à tenir une longueur pareille sans se répéter. Le chant risque de ne pas plaire à tout le monde car un peu plus brut que chez la plupart des groupes de heavy, on note moins de montées dans les aigus, moins de vibrato, moins de lyrisme. Mais bon, ça sonne juste et ça colle bien à ce heavy pur et dur et cela nous renvoie aux anciens groupes de hard ou de heavy français qui chantaient eux aussi dans la langue de Molière. Notons aussi la présence d'une reprise du "Vice Et Versa" des Tranxen 200 (donc les Inconnus) ici renommé "Hevius Et Versa" qui prouve que ces gaillards ne manquent pas d'humour. C'est définitivement confirmé en feuilletant le livret de l'album et en allant faire un tour sur le site officiel avec une présentation des musiciens pour le moins originale (j'aime beaucoup le "comprends pas pourquoi ça sonne pas...").

En dehors des quelques légers défauts cités plus tôt, l'album est solide et les amateurs de heavy retrouveront les cavalcades épiques, les harmonies typiques du heavy et des soli qui, pour le coup, sont tous très sympas. Il est à noter aussi que l'album est entièrement autoproduit et que même si on ne tape pas dans la grosse production qui tâche, le son est bon et a suffisamment de patate pour du heavy donc là encore c'est du bon boulot. Les claviers sont assez discrets et appuient les riffs et les mélodies donc il y a peu de risques que ceux qui n'aiment pas en entendre dans leur metal se mettent à hurler, d'autant que les claviers dans le heavy c'est tout de même très fréquent. Hevius a une approche old school et son heavy ne s'encombre pas d'influences progressives et balance treize morceaux dans la plus pure tradition du genre. On sent effectivement beaucoup de Maiden là-dedans, comme dans les mélodies de "Je Te Donne L'Enfer" par exemple donc les gros amateurs de heayv vont vite s'y retrouver. On retrouve aussi en fin d'album un réenregistrement de "Nous Sommes Des Rois" tiré du premier album "Derrière La Lumière" sorti en 2005 et qui a droit à un petit rafraîchissement. La reprise des Inconnus placée elle aussi en fin d'album passe d'ailleurs étonnamment bien en version metal avec un tempo plus relevé que sur la version d'origine et ces fameuses cavalcades typiquement heavy.

Un deuxième album qui aura mis du temps à arriver mais qui remplit son office et propose un heavy solide et old school. Le chant en français continuera à en rebuter certains mais c'est une question de goûts, pour le reste c'est classique mais efficace.


Murderworks
Juillet 2020


Conclusion
Note : 15/20

Le site officiel : www.hevius.com