Le groupe
Biographie :

Live Burial est un groupe de death / thrash metal anglais formé en 2012 et actuellement composé de : Lee Anderson (basse / Horrified, Plague Rider, Proboscis), Matt Henderson (batterie / Plague Rider, Rat Faced Bastard, ex-Horrified, ex-Winds Of Genocide), Jamie Brown (chant / Rat Faced Bastard, ex-Plague Rider), Richard Codling (guitare) et Rob Hindmarsh (guitare / Rat Faced Bastard, ex-Horrified, ex-Plague Rider). Live Burial sort premier album, "Forced Back To Life", en Avril 2016 chez Dunkelheit Produktionen, suivi de "Unending Futility" en Avril 2020 chez Transcending Obscurity Records.

Discographie :

2014 : "Live Burial" (EP)
2016 : "Forced Back To Life"
2020 : "Unending Futility"


La chronique


Les Anglais ont, en ce moment, la deathcorinite aigue, et vas-y que je te fais du bree et du gros riff moshant à tout-va. Malgré ce phénomène insistant, il existe une poignée de formations qui se refusent à adhérer à la tendance de la mèche et des écarteurs aux oreilles et préfèrent le cuir et les battle jackets ! Live Burial fait donc partie de cette catégorie tout comme leurs comparses de chez Cruciamentum ou Grave Miasma, et proposent un death metal qui s’inspire directement des premiers Death, Autopsy, Dark Angel et consorts.

"Unending Futility" est un disque réellement prenant, ce qui ressort au travers de l’écoute, c’est une rage constante telle que l’on pouvait la ressentir dans les premiers albums des pionniers du death, ce truc que seul des gamins désoeuvrés parviennent à mettre en place. Les compositions sont assez variées, dominées par un chant hargneux comme sur les premiers Death et Obituary légèrement ponctué par une réverbe qui va bien. Il y a pas mal de mises en place et de riffs différents, on passe parfois du coq à l’âne mais ça fait quand même son petit effet. Au travers du chaos, les british parviennent à insérer la dose adéquate d’atmosphère, on a des riffs bien sépulcraux, quelques touches de synthés ultra discrets qui mettent en valeur les aspects les plus inquiétants et un son bien cracra qui reste néanmoins audible et clair.

Il est vrai qu’en ce moment, on bouffe du revival old school death à toutes les sauces et pour le coup, Live Burial parvient à se démarquer. Parfois thrashy, parfois heavy, le metal de la mort qui suinte de cette galette géniale adopte différents reliefs. Les riffs empruntent des chemins parfois dissonants, parfois mélancoliques et grâce à ce subtil dosage, on est de suite dans le délire. La frénésie des solos, qui souvent sortent du cadre, ajoute une couche supplémentaire au côté vintage de la démarche. Live Burial excelle aussi dans l’art de te plaquer un blast ultra corrosif sur une compo et de passer ensuite sur un passage bien lourd et suffocant dans un genre limite doomesque. Au-delà de tout ça, "Unending Futility" possède aussi cette petite odeur de tripes sanglantes quand le groupe flirte avec le deathgrind, voire même parfois, le grind tout court. En fait, quand on y pense, il y a pas mal d’influences sur ce skeud, et le tout est suffisamment bien dosé et équilibré pour que ça ne sonne ni cliché, ni pompeux.

Live Burial défonce tout, c’est un fait, la haine et le morbide sont omniprésents et lorsque le groupe passe à l’assaut, c’est un véritable démon hurlant qui s’abat sur l’auditeur ! Bourré de petits détails qui rendent l’écoute suffisamment riche, "Unending Futility" se défend surtout grâce à une violence incroyable et un feeling hargneux directement inspiré du thrash teuton à la Sodom et Kreator. Parmi les formations qui remettent au goût du jour le death metal vintage, Live Burial est sans doute une des plus crédibles, efficaces et entraînantes !


Trrha'l
Mai 2020


Conclusion
Note : 17/20

Le site officiel : www.facebook.com/liveburial