Le groupe
Biographie :

Mental Cruelty est un groupe de brutal deathcore allemand formé en 2014 et actuellement composé de : Lucca Schmerler (chant / ex-Buried In Pieces), Marvin Kessler (guitare), Viktor Dick (basse), Dennis Paßmann (guitare / The Last March) et Kevin Popescu (batterie). Mental Cruelty sort son premier album, "Purgatorium", en Janvier 2018 chez Rising Nemesis Records, suivi de "Inferis" en Mai 2019 chez Unique Leader Records.

Discographie :

2016 : "Pereat Mundus" (EP)
2018 : "Purgatorium"
2019 : "Inferis"


La chronique


Voici le deuxième full-lenght de Mental Cruelty, groupe actif depuis 2015, qui propose un deathcore typique de ce qui se fait dans le style à l’heure actuelle. Au programme, nappes de sons aériennes, gros riffs saccadés, double bombe furieuse, voix gutturale glaireuse et ultra haineuse, super breakdowns ultra down-tempo soutenus par des rafales de double, accordages abyssaux, celui qui aime se tartiner la tronche à coup de riffs puissants et groovy va être servi. Pour la petite histoire, Mental Cruelty est un groupe allemand qui propose un metal bien méchant, dans le genre de Vulvodynia, Hollow Prophet, Within Destruction ou encore Signs Of The Swarm. Signé chez Unique Leader Records, label californien qui connaît bien la musique brutale, "Inferis" possède tous les atouts pour faire partie des groupes majeurs dans le genre.

Déjà, un truc agréable, c’est que l’introduction ne dure que 40 secondes, là où certains groupes essayent de nous faire rentrer dans le trip, en s’imaginant qu’une intro ça peut aider, Mental Cruelty a compris que ce que les auditeurs attendent, c’est la rasade rythmique en mode pavé de béton lancé à 300 km/h sur nos petites têtes. En effet, dès "Planet Of Misery", le deuxième titre, on comprend immédiatement que l’on a affaire à un groupe pro et très compétent. Comme je le soulignais en introduction de chronique, en quelques minutes, la formation teutonne nous balance tous les clichés du style, sauf que, la manière dont les choses se mettent en place, les cassures, breaks et autres variations sont paramétrés de telle manière que ça fait mouche systématiquement. La production est massive et moderne, mais stylistiquement, "Inferis" est un album "in your face", à tel point que même un puriste, fan de brutal death à l’ancienne, peut y trouver son compte.

Comme à l’accoutumé dans ce genre musical, ce skeud est très compact, dans le sens où tout s’enchaîne sans faiblir, de la sorte qu’aucun track ne se démarque réellement du lot. Impossible d’éprouver de l’ennui pendant ces 33 minutes d’écoute tellement Mental Cruelty parvient à fédérer, par une mise en forme des compositions à la fois riche et efficace. Il se passe plein de trucs pendant l’écoute, des gros breakdowns expérimentaux à la fin de "Mundus Vult Decipi", aux arpèges de guitares dissonants sur "Priest Of Damnation" qui, en prime, nous gratifie de moments véritablement pessimistes, de nombreuses phases dans l’écoute apportent leur lot de surprises. Mention spéciale aux vocals, extrêmement riches et variés, qui participent grandement à la qualité du produit. Du chant black possédé au gruik de cochonas, la palette d’expression est très étendue. Le niveau technique est également élevé, tous le monde joue très bien de son instrument, les riffs de guitares sont particulièrement exigeants.

Vous l’aurez compris, si vous n’aimez pas le brutal deathcore, passez votre chemin. Vous pouvez tout aussi bien apprécier cette musique mais ne pas savoir vers quelle formation vous tourner, tant elles sont nombreuses sur le marché. "Inferis" est peut-être l’album qu’il vous faut si vous voulez vous payer une bonne tranche de violence sonore moderne. Les fanas du genre se doivent d’acquérir cette nouvelle galette sortie du four de la boulangerie Unique Leader. Enfilez vos écarteurs d’oreilles, redressez votre mèche et sortez votre plus beau t-shirt, de préférence celui qui possède le logo le plus illisible, et mettez-vous du Mental Cruelty dans le casque, vous ne le regretterez pas.


Trrha'l
Juillet 2019


Conclusion
Note : 18/20

Le site officiel : www.facebook.com/mentalcruelty