Le groupe
Biographie :

Spectrum Of Delusion est un groupe de death metal technique hollandais formé en 2013 et actuellement composé de : Jerry Kamer (basse / Hyperconvolutor), Jeroen Mostert (batterie), Frank Van Rijswijk (guitare / Cadaverous), Nathan Bonkerk (guitare / Hyperconvolutor) et Douwe Negenman (chant). Spectrum Of Delusion sort premier album, "Esoteric Entity", en autoproduction en Août 2017, suivi de "Neoconception" en Septembre 2020 chez The Artisan Era.

Discographie :

2017 : "Esoteric Entity"
2020 : "Neoconception"


La chronique


Amateurs de virtuosité musicale, prenez un siège, car Spectrum Of Delusion nous offre son deuxième album. Intitulé "Neoconception", il a été composé et enregistré par Jerry Kamer (basse, Hyperconvolution), Jeroen Mostert (batterie), Frank Van Rijswijk (guitare, Cadaverous), Nathan Bonkerk (guitare) et Douwe Negenman (chant). Trois ans séparent cet album du premier, sorti en 2017, et les Néerlandais entendent fêter dignement leurs sept années d’existence.

Un pied dans le death progressif / technique et l’autre dans la science-fiction, c’est avec un sample introductif que le groupe nous embarque sur "Downfall". Une fois l’annonce terminée, le groupe enchaîne directement sur une lourde instrumentale chiadée. On remarque donc le son féroce, soutenu par une basse fretless ronronnante et un jeu de batterie travaillé au possible avant de se faire écraser par le chant sur "Defunct Reality", un titre qui joue sur la lourdeur que le groupe est capable d’atteindre autant que la technicité des musiciens. On continue dans la même lignée avec "Animosity", un morceau qui laisse le temps aux musiciens de nous faire la démonstration de leurs talents, avec des parties lead que tous suivent à la lettre, à l’inverse de la virulente "Pointless Endeavour". La basse est à l’honneur sur ce morceau, qui n’hésite pas à accélérer pour de petits sursauts de violence à l’inverse de "Torment Of Being" qui reste plutôt planante malgré la violence des riffs.

On continue avec l’oppressante "Welcome Death", un titre très sombre mais qui fait honneur au style de la formation avant "Await The Transition", un morceau qui met la technicité au service de la puissance sonore, en proposant une rythmique chiadée mais lourde et remplie d’harmoniques. Nouvelle démonstration de force sur "Into Another Formation", le titre le plus long de l’album. Entre death technique massif, harmoniques aériennes et un final très axé sur cette instrumentale épique avant une voix cybernétique, il est possible que cette composition soit la plus poussée du groupe. Mais l’album est loin d’être fini, car "Bringing Serenity" apporte un peu de douceur avec une rythmique aérienne avant de reprendre entre violence et quiétude sur "Destruction". Le morceau jongle habilement entre les deux atmosphères, nous remettant progressivement dans cette dynamique death metal avant "Through Mankind's True Ambition", un titre d’une férocité incroyable. Ce morceau réhausse littéralement le niveau de violence que le groupe est capable d’atteindre sans jamais mettre le côté technique de côté tout comme "To Tower Over All Other", l’un des morceaux les plus entraînants qui permet de rendre justice à la puissance créatrice de chacun des musiciens. On termine par "Alone", un morceau instrumental qui permet au groupe de se déchaîner une dernière fois pour clore l’album.

Bien qu’extrêmement technique, "Neoconception" rend la musique de Spectrum Of Delusion très accessible. Leur death metal surpuissant et bourré d’harmoniques planantes se mêle à la perfection à une grosse dose de violence, et vous allez succomber à coup sûr !


Matthieu
Septembre 2020


Conclusion
Note : 17/20

Le site officiel : www.facebook.com/spectrumofdelusion